Le sommeil : arme secrète pour notre productivité !

La dernière année fut difficile pour tous. Nous avons été forcés de repenser notre vie professionnelle, nos loisirs, nos activités physiques, notre nutrition et notre mode de vie en général. Tout a été revu et adapté en fonction de notre nouvelle réalité liée à la crise sanitaire.

Le manque de certaines habitudes saines qui étaient auparavant ancrées dans nos routines a des impacts majeurs sur notre santé, notre bien-être et même notre productivité au travail. Nous avons toutefois en notre possession une arme secrète que nous sous-évaluons souvent et qui agit directement sur ces éléments : le sommeil.

L’impact du sommeil

Des études[1] font une corrélation claire et directe entre le manque de sommeil et le nombre d’erreurs produites au courant de la journée. Une personne ayant 6 heures ou moins de sommeil par nuit est sujette à faire 10 erreurs par jour. On observe une baisse de performance cognitive cumulative après 14 jours consécutifs pour les personnes ayant une période de sommeil oscillant entre 4h et 6h par nuit. En contrepartie, une personne ayant 8 heures de sommeil durant 14 jours consécutifs est sujette à faire entre 1 et 2 erreurs par jour. Le sommeil vient donc en renfort pour nous aider à être au mieux dans nos activités quotidiennes.

Comment développer un sommeil réparateur

Le sommeil permet de régénérer notre corps et notre esprit. Il dépend entre autres de 2 autres activités importantes : ce que nous mangeons et notre niveau d’activité. Celles-ci influencent directement notre propension à avoir un sommeil réparateur[2].

Voici quelques pistes qui peuvent vous être utiles :

  1. Portez attention à ce que vous mangez et buvez. Est-ce que ce sont des aliments et des boissons qui vous apportent de l’énergie ou bien des calories vides ? ;
  2. Ayez chaque jour une activité physique totalisant 30 minutes, tel que la marche. N’hésitez pas à combiner les rencontres individuelles au bureau avec une marche à l’extérieur. Le beau temps arrive, quoi de mieux pour adopter cette pratique ;
  3. Instaurez une routine chaque nuit. Plusieurs personnes ont pris l’habitude de prendre un bain chaud et de lire un livre papier avant de s’endormir. De cette façon vous permettez à votre corps de relaxer et d’éliminer la présence de lumière bleue dégagée par les écrans qui retarde notre cycle naturel de sommeil ;
  4. Créez un rythme régulier de travail/repos qui favorisera votre temps de récupération. Vous éliminerez alors l’effet de « yo-yo » entre les heures de lever et les heures de coucher ;
  5. Discutez avec votre médecin si vous éprouvez des troubles du sommeil persistants.

Le sommeil permet à long terme de réduire les erreurs, d’éviter le gaspillage de temps et d’énergie et d’augmenter notre bien-être. Il doit être perçu comme une stratégie efficace au maintien de votre productivité !

SOURCES:

[1] Hans P.A. Van Dongen, PhD, Greg Maislin, MS, MA, Janet M. Mullington, PhD, David F. Dinges, PhD (2003). “The Cumulative Cost of Additional Wakefulness: Dose-Response Effects on Neurobehavioral Functions and Sleep Physiology From Chronic Sleep Restriction and Total Sleep Deprivation”, Sleep, Vol 26, No2.

[2] Thiébaux, Anaïs (19 mars2020), Sommeil réparateur : phase, bienfaits, comment faire ?, Le journal des femmes – santé. https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2625047-comment-avoir-sommeil-reparateur-bien-dormir-bienfaits-quelle-phase-heure/#:~:text=Un%20sommeil%20r%C3%A9parateur%20se%20d%C3%A9finit,couche%20et%20on%20se%20r%C3%A9veille

Auteure

Lyne Desrochers

Coach professionnelle et formatrice


Articles récents