Loader

5 thèmes sur lesquels vos gestionnaires gagneraient à se faire coacher

coach

5 thèmes sur lesquels vos gestionnaires gagneraient à se faire coacher

Lorsque j’ai commencé ma pratique de coach, mon entourage me posait systématiquement deux questions. Premièrement : « c’est quoi réellement le coaching? » Deuxième question « sur quel thème est-ce que l’on peut travailler en coaching? ». Ces deux questions attisent la curiosité des personnes qui souhaitent aller plus loin que le statut quo, sans pour autant avoir un plan de match pour la suite. Il y a en effet 5 thèmes récurrents sur lesquels je travaille avec mes clients et sur lesquels vos gestionnaires gagneraient à se faire coacher. Je vous les partage dans cet article.

Besoin, valeurs et croyances : notre socle

Bien souvent, les personnes sont surprises de voir à quel point revenir sur les basiques a de l’impact. Si je vous demande là maintenant, tout de suite de me citer les 5 valeurs les plus importantes pour vous. Que me dites-vous? Et si je vous demande de me partager vos besoins dans votre situation professionnelle? Vos principes? Vos limites? Nous vivons dans un environnement qui va vite, très vite, si vite que bien souvent on oublie de prendre un temps de consultation avec soi-même afin de prendre connaissance de notre météo intérieure. Cependant, grave erreur. Cette météo intérieure basée sur nos croyances, valeurs et besoins impacte ensuite tout ce que l’on perçoit, pense, fait et dit. Cela vaut pour notre quotidien personnel comme professionnel. En coaching, nous y consacrons donc un temps approprié afin de se faire une tête plus précise sur ce qui se passe à l’intérieur. Ainsi, le coaché a plus d’emprise sur ce qu’il crée ensuite avec l’extérieur.

Communication

Sans surprise, la communication est un sujet phare du coaching. Que ce soit pour apprendre à exprimer ses besoins (vous voyez, on les retrouve déjà!) ou que ce soit pour apprendre à écouter, donner de la rétroaction ou encore déléguer, la communication est partout. On pourrait penser que puisqu’elle est partout et que nous l’utilisons depuis la nuit des temps, elle est acquise. C’est malheureusement un raccourci très lointain de la réalité. De la même manière que nous avons tous notre personnalité, nous avons tous notre façon de communiquer. Par cela j’entends que nous avons tous notre façon d’émettre de l’information et de recevoir de l’information. C’est ainsi que les malentendus germent facilement et quotidiennement. C’est encore plus vrai dans des environnements de travail hybride où la communication elle-même souffre, entre autres, de cette fréquente absence de non verbal et para verbal.

Confiance en soi

Autre thème plébiscité lors d’une démarche de coaching : la confiance en soi. Qu’il s’agisse d’asseoir sa posture de gestionnaire au sein de son équipe, de prendre des décisions impactantes dans un nouveau service ou encore de prendre la parole lors d’une conférence rassemblant plusieurs filiales, la confiance en soi est très souvent mise à l’honneur. Elle est également fréquemment abordée en parallèle d’un sentiment de syndrome de l’imposteur qui est lui aussi un thème sur lequel nous travaillons beaucoup. Cela est valable autant dans des cas de coaching d’expatriation que dans des coachings de gestion suite à une prise de poste par exemple.

Leadership

Bien évidemment, en coaching de gestion il est très fréquent que le client souhaite travailler son leadership. Il souhaite amener son équipe plus loin, et c’est tout à son honneur. Cependant devinez quoi, pour acquérir cette posture de leader, il est primordial de se connaître en tant que gestionnaire mais également en tant que personne. Nous revenons donc au socle initial dont je parlais tout à l’heure. Cette phase au cours de laquelle nous travaillons sur le leadership est en réalité un vrai fil rouge qui nous amène à explorer de nombreuses facettes des savoir être du coaché.

Gestion du stress et niveau d’énergie

Pandémie oblige, ces dernières années ont vu grimper en flèche le nombre de demandes de coaching sur la gestion du stress. Le coaching amène en effet la personne qui se fait coacher à comprendre ce qui génère ces pics de stress. Le coaché apprend également à les maîtriser et à les surmonter. Tout cela ne se fait pas en un claquement de doigts bien évidemment. Cependant en s’armant de patience, les résultats sont probants et pérennes.

En coaching, on travaille sur ce qui s’acquiert

Vous l’avez remarqué, bien souvent un thème principal en cache un autre. En coaching, nous travaillons sur l’humain. Il n’y a rien de cloisonné, au contraire. Tout est lié. Il m’est arrivé plusieurs fois d’entendre « je n’y peux rien, je suis comme ça. » Il est vrai que nous avons tous notre façon d’être, notre façon de faire et notre façon de voir les choses. Cependant le coaching vient nous prouver que rien n’est gravé dans le marbre. On ne naît pas colérique, désorganisé ou confiant en soi. Il n’y a aucune bonne fée du sens politique, du leadership ou de la communication qui se penche sur le berceau de certain plutôt que sur d’autres. Il y a certes des prédispositions. Cependant tous ces critères se travaillent, s’adoptent ou se délaissent en fonction de ce que l’on choisit pour nous. C’est ainsi que l’on travaille en coaching.

Un thème sur lequel vos gestionnaires gagneraient à se faire coacher

Si vous souhaitez donner l’opportunité à vos gestionnaires de développer leur communication, leur confiance en eux, leur leadership ou de diminuer leur niveau de stress, nous vous invitons à prendre contact avec nous. Ce sera l’occasion pour nous d’organiser une rencontre afin d’échanger sur les différents objectifs sur lesquels vous aimeriez que vos gestionnaires travaillent en coaching. Nous serons ainsi en mesure d’évaluer quelle coach est la plus adaptée à vos besoins. Nous pourrons également déterminer le nombre d’heures de coaching que nous estimons adéquat pour votre gestionnaire.

 

Au plaisir de vous rencontrer.

 

Par Ophélie Terrien, M.Sc., PCC

Rédactrice du blogue RH Espace Conseils – Iceberg Management