Démissions? 3 indicateurs pour prendre de la hauteur

Les démissions et les pertes de productivité sont excessivement coûteuses pour une entreprise. Il est donc important de connaître leurs différentes causes. Certains symptômes sont perçus mais les sources sont partiellement connues. Pour reprendre l’image de l’iceberg, les symptômes visibles sont sur la pointe alors qu’il faut plonger sous l’eau pour connaître les sources des problèmes. Voici donc 3 indicateurs largement sous-utilisés qui vous permettront de prendre de la hauteur et d’appliquer des solutions plus adaptées à votre situation. Votre planification de la main-d’œuvre, votre attraction, votre mobilisation et votre rétention ne s’en porteront que mieux.

L’entrevue de départ

Afin de faire ressortir les principaux irritants et facteurs de démobilisation, l’entrevue de départ avec les employés démissionnaires est l’outil par excellence. Le faites-vous bien ou vous débarrassez vous de cette tâche ? L’analyse des informations recueillies permet de brosser le portrait de l’entreprise à partir du regard des ressources humaines et de cibler les points d’amélioration possibles. De plus, elle contribuera également à identifier les forces sur lesquelles l’entreprise peut continuer de miser dans la rétention de son personnel. Car oui, tout n’est pas que négatif dans une entrevue de départ, au contraire !

La pyramide des âges

La pyramide des âges est un outil de diagnostic dont le but est de visualiser votre population d’employés. Cette dernière permet d’illustrer l’équilibre entre les différentes générations composant l’effectif de l’entreprise. D’un côté, c’est un outil de prévision des départs à la retraite et des besoins en relève, mais aussi d’anticipation de l’évolution des compétences menant à des promotions. De l’autre côté, c’est un outil qui vient influencer votre politique de rémunération globale – incluant vos avantages sociaux et vos initiatives en santé mieux-être, qui doivent s’arrimer aux besoins générationnels. Quel est votre bassin majoritaire de main-d’œuvre ? Quels sont leurs besoins ? Si vous ne les comblez pas, ils iront les combler chez un autre employeur.

Le ratio de la masse salariale sur le chiffre d’affaires

Le ratio de la masse salariale sur le chiffre d’affaires nous permet une analyse plus approfondie de la performance de l’entreprise. Êtes-vous plus au moins productifs que l’année précédente ? Vous a-t-il fallu plus ou moins d’employés pour générer le même chiffre d’affaires, ou l’augmenter ? Le ratio vous indique la capacité d’embaucher de nouveaux employés selon les moyens financiers de l’entreprise. Il est également possible d’effectuer une prévision sur les besoins futurs au niveau de la main-d’œuvre. Celle-ci s’effectue en fonction des objectifs de ventes établis à long terme.

Les entreprises font face à des changements sans précédent dans la composition de la main-d’œuvre. Ces défis changent la façon dont ils doivent penser à leurs stratégies. La gestion du capital humain doit donc d’être au cœur de la stratégie organisationnelle, si vous souhaitez pouvoir compter sur votre main-d’œuvre comme un avantage concurrentiel.

ET

Médina Cayer

Directrice générale, Cofondatrice & Associée

Coach professionnelle accréditée & Formatrice agréée

Consultante en management certifiée


Articles récents