Loader

L’expatriation et l’accompagnement de vos gestionnaires

expatriation accompagnement

L’expatriation et l’accompagnement de vos gestionnaires

Sur le papier, l’expatriation fait rêver. Pour certains, ce concept évoque l’exotisme d’avoir la possibilité d’être en semi-vacances toute l’année dans un pays. Un nouveau lieu où culture, paysages et gastronomie permettent de sortir du train-train quotidien. Voici la vision édulcorée de l’expatriation. Et puis il y a la vision des expatriés. Ceux qui vivent les turbulences de chacune des phases de l’expatriation. Certes l’exotisme peut être au rendez-vous de temps à autre, cependant les défis pèsent plus lourd sur la balance. Dans ce contexte souvent mal évalué, assurer l’accompagnement de vos gestionnaires en expatriation par un coach professionnel peut être la bouée de secours que le gestionnaire n’osait demander. Vous doutez de cette nécessité? Je vous invite à lire cet article.

1 expatriation, 3 étapes

Spontanément la plupart des personnes associe l’expatriation au fait de vivre et travailler dans un autre pays que leur pays d’origine. C’est tout à fait vrai. Cependant, en tant qu’organisation, il est important de ne pas réduire l’expatriation au simple fait que le gestionnaire travaillera pendant un temps donné dans un pays tiers. Il y a en réalité 3 phases inhérentes à toute expatriation, et chacune d’elle a son lot de défis.

  • La préparation au départ.
  • L’adaptation une fois que le gestionnaire est en place dans son nouveau poste.
  • La préparation du retour.

Chacune de ces phases comporte des étapes de préparation cruciales pour le bon déroulement de la suivante. Or, si une de ces phases ne se déroule pas comme le gestionnaire le souhaite, il connaîtra des répercussions sur son travail évidemment, mais également sur sa confiance en lui voire sur son leadership. Il pourrait même considérer l’expérience comme un échec personnel et professionnel et souhaiter quitter l’entreprise. Un tribut lourd à payer pour l’organisation qui souhaitait au contraire permettre au gestionnaire de se développer professionnellement.

L’enjeu sur le sundae : l’expatriation en famille

Ces trois phases de l’expatriation démontrent à quel point prendre la décision de travailler à l’étranger comporte des défis. J’évoquais ici les enjeux concernant le gestionnaire qui part. Il y a cependant également de nombreux autres défis à prendre en considération s’il entreprend la grande aventure de l’expatriation avec conjoint et enfants. De la même manière que lorsqu’il est installé près du siège à Montréal, s’il traverse des enjeux dans sa vie personnelle cela impacte sa vie professionnelle, il en va de même en expatriation. L’effet est même décuplé puisque le réseau de proches auxquels il avait l’habitude de recourir n’est plus géographiquement présent. Le décalage horaire peut également être un autre facteur de frustration lorsque 8h du matin dans son nouveau pays implique 3h du matin au Québec.

Le coaching : un atout réussite pour l’expatriation de vos gestionnaires

Pour tous ces facteurs, investir dans les services d’un coach professionnel ne peut être que bénéfique pour le gestionnaire qui part en expatriation. Il ne s’agit pas de l’effrayer et de le faire revenir sur sa volonté de partir à l’étranger. Il s’agit de l’accompagner pour qu’il se prépare au mieux à tous les défis inhérents à la vie d’expatrié, tant au niveau professionnel que personnel. Le coach va permettre à votre gestionnaire de se préparer au changement, d’envisager différents scénarios afin d’avoir un éventail de possibilités lorsque de nouvelles situations surviendront. Le coach va permettre au gestionnaire de lui faire prendre du recul sur la nouvelle norme qui l’accueillera dans son nouvel environnement de travail. Il pourra ainsi gérer au mieux le stress qui en résultera. Le coach accompagnera le gestionnaire dans sa gestion interculturelle qui impacte, entre autres, la gestion du temps, la communication et les savoir-être.

  • Dans le nouveau pays

En arrivant dans son pays d’accueil, il est primordial que le gestionnaire soit outillé. Cela afin de ne pas commettre d’impairs qui pourraient lui couter ensuite de longues semaines de travail avant de redresser la situation auprès de ses nouveaux collègues et de sa nouvelle équipe.

  • Au retour

Lors de la 3è phase, celle de la préparation du retour, le coach aura la mission d’accompagner le gestionnaire à redéfinir qui il est à l’issu de cette expérience à l’étranger. Comment se positionne-t-il face à cette bi-culturalité qui est désormais en lui? Comment fonctionne-t-il avec les nouvelles valeurs qui se sont imprégnées en lui? Quelle évolution professionnelle envisage-t-il? Autant de questions auxquelles il est crucial de répondre. En effet, en tant qu’entreprise, vous ne pouvez pas vous permettre de laisser s’échapper vers la concurrence un gestionnaire sur qui vous avez investi et qui détient une telle expertise de votre organisation. Il est un atout puissant pour votre développement futur.

Optimisez le succès de vos expatriés

La question de l’accompagnement de l’expatriation est vaste. J’ai moi-même été expatriée en Europe, en Asie et sur le continent Américain. J’ai accompagné de nombreux expatriés dans leur processus d’expatriation. Que ce soit lors du départ, une fois sur place ou lors de la préparation de leur retour. Je serais ravie d’échanger avec vous sur les enjeux et les moyens d’optimiser la préparation au départ, l’adaptation et l’impatriation de vos gestionnaires. Pour cela, je vous invite à prendre un rendez-vous de découverte avec moi afin de m’expliquer votre contexte. Nous pourrons ainsi envisager comment je peux accompagner votre entreprise et vos gestionnaires dans leur parcours d’expatriation. (Je précise que chez Iceberg Management nous n’offrons aucun service de « relocation », nous pratiquons un accompagnement de coaching professionnel pour les expatriés et leurs conjoints.)

 

Au plaisir de vous rencontrer.

Par Ophélie Terrien, M.Sc., PCC

Rédactrice du blogue RH Espace Conseils – Iceberg Management