Retour au travail : et la santé mentale, en avez-vous parlé ?

La relance économique maintenant amorcée, les entreprises québécoises reprennent graduellement leurs activités. Les employés sont rappelés au travail dans un contexte inédit et plusieurs ont vécu une période difficile; que ce soient les difficultés financières, les tensions familiales, la solitude ou le stress, la maladie et même pour certains, le deuil, cet épisode laissera certainement des séquelles psychologiques et émotionnelles. Êtes-vous prêt(e) à réintégrer vos employés dans un tel contexte ?

Outre l’obligation de protéger la santé, la sécurité et l’intégrité physique des travailleurs, il est désormais impossible d’ignorer la conversation à propos de la santé mentale, qui prend une ampleur nouvelle à la suite de la crise. Il est donc primordial d’établir un climat de confiance, d’empathie et de soutien. Voici comment procéder, selon les meilleures pratiques de la gestion du changement :

  • Créez et déployez un plan de sécurité, de continuité et de relance des activités pour assurer une cohérence dans vos actions, ce qui donnera un sentiment de sécurité à vos employés ;
  • Formez une équipe (ou cellule de crise) qui aura pour mandat d’accueillir le personnel lors de la première journée de travail et de les accompagner ensuite dans la transition et dans la gestion du changement ;
  • Effectuez un sondage organisationnel afin d’identifier les différentes préoccupations des employés vis-à-vis du retour au travail et d’y remédier rapidement ;
  • Communiquez régulièrement, avec les moyens dont vous disposez (courriel, téléphone, vidéoconférence, réunion d’équipe, etc), dans le but de briser l’isolement des derniers mois (mais n’étouffez pas leur horaire de rencontres non plus) ;
  • Offrez de la formation pour éduquer, informer et démystifier la santé mentale en milieu de travail afin d’ouvrir le dialogue de façon respectueuse entre les employés et les gestionnaires ;
  • Offrez/Diffusez le programme d’aide aux employés (PAE) pour qu’ils puissent avoir accès à des professionnels de la santé rapidement et facilement ;
  • Faites la promotion de pauses apaisantes, énergisantes ou relaxantes (oui, oui!), afin de permettre aux ressources de décompresser et décrocher, pour pouvoir ensuite se recentrer sur les tâches.

Pourquoi mettre un point d’honneur à soutenir la santé psychologique des employés ? Pour des raisons stratégiques d’attraction et de rétention de talents, pour assurer la productivité et le rendement élevé, mais surtout pour des raisons humaines. Il y a des risques évidents d’épuisement psychologique, pour des raisons personnelles ou professionnelles.

Parler de santé mentale aide, ce fut prouvé maintes fois. Si vous faites l’autruche ou que vous la banalisez, vous devrez fort possiblement gérer des coûts d’absence et d’invalidité. Mais qui dit parler « santé mentale » dit aussi « responsabiliser ». Vous n’êtes pas le professionnel de la santé, vous êtes l’employeur. Votre rôle est de veiller à ce que vos employés soient bien en état de travailler, sinon de les orienter aux ressources disponibles. S’ils ont besoin d’accommodements, et bien ce fera l’objet de notre article de la semaine prochaine !

Auteure

Elyse Marineau

Consultante en développement organisationnel,

Spécialisée ressources humaines


Articles récents