Le plan de continuité

Vous êtes inquiet pour le bon fonctionnement de vos opérations au sein de votre entreprise et c’est normal. Le sujet du Coronavirus est sur toutes les lèvres et la panique se fait ressentir tant au niveau de la santé publique qu’au niveau de l’économie mondiale. Outre les mesures de prévention et d‘hygiène que vous avez déjà mises en place pour assurer la santé, la sécurité et l’intégrité physique de vos employés, que pouvez-vous faire concrètement pour assurer la bonne marche de votre entreprise tout au long de la crise et du ralentissement économique qui en résulte ? Avez-vous fait votre plan de continuité des activités ?

Pour un rappel des obligations et des meilleures pratiques à adopter, consultez nos hyperliens pour une révision de l’article 51 de la LSST ou pour le guide d’hygiène du gouvernement, et demandez à nos experts si vous avez besoin d’aide pour les mesures à prendre.

Notre ligne d’assistance RH immédiate : 514-394-1094

 

Le temps de travail partagé

Comme le disait Marianne Plamondon, Présidente de l’Ordre des CRHA, mercredi cette semaine à RDI Économie[1], avant de vous lancer trop rapidement dans des mises à pied ou des licenciements, pensez au temps de travail partagé. Un employé pourrait occuper son poste 2 ou 3 jours par semaine et se faire rémunérer la différence par l’assurance-emploi. Car nous savons qu’en tant qu’employeur, vous avez mis tellement d’efforts, de temps et d’argent pour recruter en pénurie de main d’œuvre depuis les dernières années que vous ne voulez pas jeter le fruit de vos efforts en effectuant des mises à pied massives si cela ne s’avérait plus vraiment nécessaire dans les prochaines semaines.

L’amélioration continue

Si votre situation le permet, nous suggérons également de profiter du ralentissement économique pour effectuer, ou poursuivre, vos projets d’amélioration continue. Un plan de maintenance sur votre machinerie, le développement des compétences de vos employés et le coaching de vos gestionnaires, l’élaboration de votre planification stratégique en retraite fermée, etc., sont des options non-négligeables à considérer. En effet, comme nous le rappelle la matrice d’Eisenhower, il existe toujours des tâches importantes, mais non urgentes à effectuer. Quel bon temps pour en profiter !

eisenhower[2]

Chez Iceberg Management, certains clients démontrent leur agilité et leur leadership opportuniste en continuant les mandats de coaching, d’amélioration continue et de développement des compétences. De facto, c’est mobilisant pour leurs équipes en ces temps plus difficiles. Comme les réunions peuvent se faire à distance, certains employeurs décident même de débuter de nouveaux projets. Car lorsque la crise et les quarantaines seront terminées, ils ne voudront pas être en retard sur leurs compétiteurs, en plus de devoir compenser pour les pertes financières…

SOURCES:

[1] Radio Canada « La Covid-19 et les règles de l’emploi : quelles sont les responsabilités des employeurs et quels sont les droits des employés? » Entrevue avec Marianne Plamondon, avocate associée, Langlois avocats, et présidente sortante de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, 2020. https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8239418/covid-19-et-regles-emploi?isAutoPlay=true&pageNumber=1 [consulté le 13 mars 2020].

[2] Manager Go! « Matrice Eisenhower : productivité et gain de temps », 2020. https://www.manager-go.com/efficacite-professionnelle/dossiers-methodes/matrice-eisenhower [consulté le 13 mars 2020].

Auteure

Julie Tardif

Directrice commerciale, Cofondatrice & Associée

Conférencière & Formatrice agréée

Consultante en ressources humaines

Articles récents