La mobilisation en 5 facteurs essentiels et simples

Le concept de la mobilisation au Québec a fait ses débuts il y a déjà plus de 20 ans. Cependant, avec le quasi-plein emploi actuel et la forte concurrence, la mobilisation est plus importante que jamais en entreprise. Je dirais même qu’elle représente l’élément clé pour faire face aux enjeux et rester compétitif sur le marché.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais différencier un employé mobilisé d’un employé motivé. Exprimé simplement, l’employé motivé a des buts personnels selon ses propres intérêts, tels que le développement de ses compétences, sa réalisation professionnelle, son augmentation salariale, ses conditions de travail, etc. Un employé mobilisé trouvera, quant à lui, sa détermination par l’entremise d’objectifs organisationnels bien définis, stimulants et atteignables (pensez SMART) et par une culture rassembleuse.

Pour amener les employés à se mobiliser, commencez par communiquer et faire vivre concrètement la vision, la mission, les objectifs et les valeurs de l’entreprise. L’employé pourra ainsi se projeter dans l’avenir et prendre part à quelque chose de plus grand que son cheminement de carrière personnel. Faites cet exercice une à deux fois par année. Selon les organisations, cet exercice pourrait sembler plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens, mais c’est dans des exercices comme ceux-là que votre culture se démarquera des concurrents de votre main-d’œuvre.

Assurez-vous également que les pratiques de gestion soutiennent un climat collectif propice à l’alignement des comportements souhaités au quotidien. Il ne suffit pas de transmettre un simple message pour avoir les résultats attendus. On parle ici de créer un état psychologique positif dans l’expérience des employés par cinq facteurs essentiels et simples, soit la confiance, le soutien, la justice, le pouvoir d’agir et la reconnaissance. [1]

Donc, pour qu’un employé puisse se mobiliser, il doit :

  1. Sentir qu’il peut faire confiance à son supérieur immédiat et à la direction;
  2. Percevoir un soutien lorsqu’il aura besoin d’aide tant professionnellement que personnellement;
  3. Percevoir qu’il est traité de manière juste et équitable face aux procédures relationnelles et organisationnelles;
  4. Sentir qu’il a un pouvoir d’agir, soit une liberté d’action ne demandant que très peu d’autorisations d’une tierce partie;
  5. Sentir qu’il est reconnu et qu’il est récompensé, monétairement ou non, pour ses efforts.

Ceci dit, plusieurs autres facteurs peuvent venir influencer un employé à se mobiliser ! Et vous êtes encouragés à les favoriser au maximum ! Cependant le partage de la culture organisationnelle et l’établissement d’un climat psychologique sain représentent les fondations ultimes. Ensuite, il suffit d’opter pour un peu de créativité et mettre en place une stratégie globale et cohérente qui vous ressemble !

SOURCE:

[1] TREMBLAY M., SIMARD G. (2005) La mobilisation du personnel : l’art d’établir un climat d’échanges favorable basé sur la réciprocité, Gestion, volume 30, numéro 2, p. 60 à 68.

Auteure

Articles récents