Faire rimer Performance et Bien-être : êtes-vous prêt ?

Qui se souvient de sa dernière évaluation du rendement ? Ou d’avoir eu la responsabilité d’évaluer les membres de son équipe ? La période d’évaluation du rendement dans une entreprise est un processus que certains employés ont sur le cœur pendant plusieurs semaines avant de passer au prochain dossier, car il soulève des préoccupations quant à la justice du processus, à cause de sa subjectivité inhérente, et à l’impact qu’il a sur le sentiment de reconnaissance perçue.

Plusieurs tendances émergent concernant la performance des employés et le bien-être au travail et qui pourraient éliminer ces préoccupations :

1) Mettre les cotes de performance aux oubliettes ;

2) Troquer la « gestion de la performance » vers le « développement de l’employé » ; 

3) Gérer la performance par les forces. 

En ce contexte de COVID-19, plusieurs entreprises se réveillent et réalisent qu’il faut se préoccuper du bien-être des employés. Aussi, des études en neuroscience ont démontré que l’évaluation du rendement augmente davantage le stress que la motivation au travail (Doucet et als, 2019). Une autre étude a estimé que d’ici la fin de 2020, près de 20 % des organisations auront abandonné les cotes de performance (Doucet et als, 2019).

Êtes-vous prêt ?

Si votre entreprise pense se tourner vers ces pratiques, elle doit mettre en place d’autres mécanismes pour assurer que la performance des employés se maintienne et s’améliore. En effet, ce n’est pas tout type d’organisation qui peut adéquatement instaurer ces pratiques. Les entreprises et les employés doivent être matures et il doit y avoir un intérêt de part et d’autre. Le processus doit se faire par étape, et n’en sauter aucune. Aussi, elle devrait instaurer des pratiques de feedback et de reconnaissance en continu entre les gestionnaires et les employés, miser sur la formation des gestionnaires comme coach, et sur une culture de croissance. Les entreprises qui ont une haute capacité à se transformer ont plus de chances de réussite.

Le côté négatif est que personne pour le moment ne connait les impacts de ces pratiques à long terme. Toutefois, il reste à la discrétion des employeurs de faire partie du momentum dans une démarche agile vers l’innovation et le mieux-être de leurs employés.

Citation : Doucet, O., Giamos, D. et Lapalme, M.-È. (2019). Peut-on gérer la performance et le bien-être des employés? Une revue de littérature et quelques propositions de recherche sur les pratiques innovantes en gestion de la performance. Ad Machina, 3(1). doi: 10.1522/radm.no3.1106

Auteure

Articles récents