La compassion est dans l’action pour les leaders

En lisant le titre, vous avez eu l’impression qu’il était antinomique? C’est normal. Nous n’associons pas souvent le mot « compassion » avec « action ». La compassion résonne plus avec les émotions. Avec des défis comme des départs créés par l’incertitude économique, les organisations doivent se concentrer sur la rétention des employés. La rémunération et les avantages sociaux jouent bien sûr un rôle important dans la fidélisation des employés. Ceci dit, la source d’une loyauté durable envers son employeur est généralement quelque chose de plus profond. La bonne nouvelle est qu’agir avec compassion est accessible et efficace. Voici donc pourquoi la compassion est dans l’action pour les leaders d’exception.

La différence entre la sympathie, l’empathie et la compassion

La sympathie, c’est la participation à la joie, à la peine d’autrui, dans un état intérieur, soit plus en pensée. L’empathie est la capacité de s’identifier aux autres dans ce qui est ressenti, donc dans la sphère des pensées et des émotions. La compassion est une réponse émotionnelle aux obstacles d’autrui qui mène à un désir authentique d’aider. Cette fois-ci, nous ajoutons l’action concrète à l’équation. Qui plus est, la science[1] prouve que la compassion sollicite des neurones différents que l’empathie. Ceux-ci augmentent la résilience, les sentiments positifs et même l’habileté à surmonter des épreuves.

Pour être un leader d’exception, l’attention doit être tournée vers les membres de l’équipe plutôt que sa position de pouvoir. La compassion se perçoit dans les actions comme faire preuve d’inclusion, offrir de l’aide, des ressources, du temps, de l’attention. Les leaders qui font preuve de compassion sont en mesure de voir et de respecter la personne authentique. Le leadership par compassion se veut la capacité de résister à l’instinct de directement régler les problèmes sans en parler. C’est de voir les talents, les forces de chacun et mettre à profit les différences de chacun. La compassion chez un vrai leader se voit par son courage managérial humain.

Une habileté enviable

Selon une étude[2] publiée par Harvard Business Review, 91 % des dirigeants disent que la compassion est très importante pour le leadership. 80 % disent qu’ils veulent améliorer leur compassion mais ne savent pas comment.

En conclusion, la compassion augmente la probabilité que des gestes concrets seront posés pour aider les autres à évoluer. L’empathie seule ne le fait pas. Le leadership par compassion a le potentiel de créer un effet domino positif dans l’organisation. Quand les gens se sentent écoutés et épaulés, leur engagement augmente. Mais attention à vos intentions : la littérature démontre que pour réellement démontrer la compassion, il faut être authentiquement altruiste. Se forcer ou fausser son désir de vouloir aider ne donnera certainement pas les résultats escomptés.

Vous souhaitez développer votre compassion? Nos coaches professionnelles sont habiletés à travailler avec des clients qui ont exactement cet objectif. Contactez-nous pour explorer davantage.

[1] Singer, T., Klimecki, O.M. (2014). Empathy and compassion. Current Biology, 14 (18), R875-R878. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960982214007702#fig1

[2] Hougaard, R., Carter, J., Chester, L. (2018). Power Can Corrupt Leaders, Compassion Can Save Them, Harvard Business Review. Trouvé le 8 août 2023, sur https://hbr.org/2018/02/power-can-corrupt-leaders-compassion-can-save-them

Auteure

Articles récents