Dans le cadre de la Semaine des ressources humaines du printemps 2015 (qui a eu lieu du 27 avril au 1er mai), l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) publiait un mini-quiz qui évaluait la motivation professionnelle des travailleurs québécois. Les résultats sont renversants. En effet, avec seulement six (6) questions, le sondage réussit à renverser la plupart des mythes préconçus et largement véhiculés sur le marché du travail d’aujourd’hui.

Mythe 1 :
Par exemple, si on demandait à des passants lors d’un vox-pop ce que les travailleurs québécois demanderaient à un génie qui pourrait exaucer leur vœu, il est évident que les passants répondraient à l’unisson « une augmentation de salaire ». Pourtant, lorsque les travailleurs ont répondu au sondage pour eux-mêmes, ils étaient 55% à désirer sentir que leur contribution était des plus appréciés, contre 21% qui désiraient une augmentation de salaire. Surprenant non ? Oui mais pas tant que ça… la reconnaissance non-monétaire du travail bien fait est un levier très puissant dans le degré de motivation au travail, facteur directement lié au rendement de l’employé. Une augmentation de salaire octroyée sans félicitation n’a d’ailleurs aucun impact sur la motivation ni le rendement de l’employé.

Mythe 2 :
Toujours selon le même principe de croyance populaire, si on demandait lors de ce vox-pop ce que les travailleurs québécois voudraient obtenir de leur patron (en plus de leur augmentation de salaire) à la suite de leur évaluation de rendement annuelle, il est raisonnable d’estimer que la majorité des travailleurs demanderaient soit une promotion, soit plus de flexibilité d’horaire ou de télétravail. Qu’à cela ne tienne, ils étaient 61% à espérer un nouveau projet compatible avec leurs champs d’intérêt, contre 29% qui souhaitaient une promotion et un maigre 8% qui souhaitaient du télétravail…

Vous désirez connaitre les autres mythes afin de motiver vos équipes et favoriser leur rendement ? Allez compléter le sondage encore disponible sur le site de l’Ordre des CRHA et constatez les résultats par vous-même. Plus de 47% des travailleurs québécois sont davantage motivés par le sentiment intrinsèque de réussite au travail que par le rehaussement de leur niveau de vie (11%).

Pour faire le test, communiquez avec l’équipe d’Iceberg Management dès aujourd’hui.

Auteure

Julie Tardif

Directrice commerciale, Cofondatrice & Associée

Conférencière & Formatrice agréée

Consultante en ressources humaines

Articles récents