La santé physique, le grand mal du télétravail

Depuis le début de la pandémie, plusieurs spécialistes hissent le drapeau et font des mises en garde sur les risques du télétravail, tels que le sentiment d’isolement, la procrastination, l’atteinte à la santé physique et mentale.

Il est souvent question des problèmes physiques causés par la sédentarité en particulier. Bien avant la pandémie, le cri d’alarme de Santé Canada se faisait entendre et, en 2013, cet organisme révélait que 77,8 % des Canadiens âgés de plus de 18 ans ne respectaient pas les recommandations canadiennes en matière d’activité physique. [1]

Le manque d’activité physique

Quand l’activité physique d’une journée de télétravail se résume à faire quatre pas jusqu’à son ordinateur le matin, six pas pour se rendre à la cuisine préparer son lunch (sans compter qu’il arrive souvent de manger en travaillant devant son ordinateur) et quatre autres pas pour quitter son ordinateur en fin de journée, il y a de quoi s’inquiéter. Cette situation peut paraitre caricaturale, mais elle se rapproche pourtant de la réalité de plusieurs d’entre nous.

Partant du principe que l’état de santé d’une organisation est intimement lié à celle de son personnel, il importe de mesurer votre risque organisationnel. Si la direction n’agit pas et n’encourage pas son personnel à bouger et à veiller à préserver de saines habitudes de vie, elle augmente donc son risque de dérive en matière de performance, de satisfaction au travail et de productivité.

Une vie saine et active

Selon le Guide d’activité physique canadien pour une vie active saine, les avantages de la pratique de l’activité physique quotidienne seraient très nombreux :

  • Réduction du niveau de stress
  • Soulagement des symptômes dépressifs et anxieux
  • Augmentation de l’énergie
  • Amélioration du sommeil et de la digestion [2]

Le comité scientifique de Kino-Québec s’est également prononcé sur la question et propose le modèle suivant.

Santé physique

Adapté de O’Donnel, tiré de L’activité physique au travail, des bienfaits pour tous.[3]

Pour tout être humain, être actif au quotidien est un exercice d’autodiscipline important, surtout en contexte de télétravail et de confinement. Les employeurs peuvent néanmoins avoir un impact déterminant en encourageant leurs équipes à être plus actives. L’effort devient alors collectif et mobilisateur.

La santé physique au travail

Voici quelques pistes d‘action accessibles pour encourager l’activité physique en contexte de travail :

  1. Offrir des sessions d’entrainement virtuel aux membres de votre personnel. Plusieurs centres d’entrainement offrent ce service. À offrir sur les heures de travail ou sur l’heure du lunch;
  2. Lancer des défis de groupe avec des objectifs à atteindre, par exemple, atteindre 100 000 pas par semaine ou 100 minutes actives par équipe de travail par jour;
  3. Offrir des pauses actives lors de réunions, formations ou conférence virtuelles avec Cardio Plein Air ou tout autre partenaire;
  4. Inscrire vos équipes au Défi Entreprise;
  5. Organiser une réunion active par semaine. Les membres de l’équipe doivent bouger (marcher, utiliser un exerciseur intérieur, etc.) durant toute la durée de la réunion;
  6. Encourager les employés à télécharger une application telle que ParticipAction
  7. Offrir une allocation pour l’achat de matériel et d’équipements sportifs;
  8. Vérifier auprès de votre fournisseur d’assurances collectives, car certains offrent des services tels que le remboursement des frais en kinésiologie pour aider les entreprises à diminuer les coûts liés à la sédentarité;
  9. Créer un comité de travail interne qui aura la responsabilité de proposer et d’organiser des initiatives sportives et favoriser de saines habitudes de vie (l’équivalent du comité social).

Sensible à cet enjeu, le gouvernement du Québec a d’ailleurs mis sur pied le Programme d’aide financière aux entreprises en matière d’activités physiques (PAFEMAP) afin de soutenir les PME qui investissent dans la santé de leur personnel.

C’est le temps de passer à l’action. Allez hop !

SOURCES:

[1] Agence de la santé publique du Canada (2016). Quel est l’état de santé des Canadiens? (numéro ISBN : 978-0-660-06583-0). Récupéré de https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/healthy-living/how-healthy-canadians/pub1-fra.pdf

[2] Gouvernement du Canada (2021). Votre santé l’activité physique. Récupéré le 20 février 2021 de https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/etre-actif/votre-sante-activite-physique.html

[3] Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (2019). L’activité physique au travail, des bienfaits pour tous (numéro ISBN 978-2-550-83430-4). Récupéré de : http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/loisir-sport/Activite_Physique_au_travail_Kino-Qc.pdf

Auteure

Ariane Legault

Consultante en développement organisationnel


Articles récents