Et si vous perdiez votre bras gauche ?

Détrompez-vous, ceci n’est pas un texte à propos de la santé et de la sécurité au travail, mais plutôt sur la gestion de la relève dans les organisations.

Votre entreprise s’appuie sur des personnes-clés, souvent détentrices de postes uniques. Vous comptez sur ces personnes qui détiennent un capital de connaissances et un éventail de compétences uniques. Vous êtes propriétaire ou gestionnaire dans votre organisation et il vous arrive souvent de présenter fièrement ces personnes comme vos « bras droits »?

Certains vont jusqu’à dire qu’il s’agit même de leur « bras gauche », tant ces personnes sont devenues indispensables parce qu’elles ont acquis, au fil du temps, des savoirs uniques. Elles possèdent une solide expertise, et elles ont participé tant aux échecs qu’aux succès de l’entreprise.

Et si l’une de ces personnes, bras droit ou bras gauche, vous annonçait aujourd’hui qu’elle prend sa retraite à brève échéance ou encore qu’on vient de lui annoncer un lourd diagnostic médical. Qui pourra la remplacer ? Comment faire le transfert des connaissances et dans quel délai ?

La mise en place d’un plan de gestion de la relève en entreprise permet de prévenir les aléas d’une telle situation et de répondre à ces enjeux. Investir du temps dans la planification et la gestion de la relève est gage de pérennité de l’entreprise à moyens et long terme. Voici quelques pistes pour y arriver :

1. IDENTIFIER LES POSTES CLÉS

Quels sont les postes-clés dans l’atteinte des objectifs organisationnels?

Si les postes auxquels vous pensez devenaient subitement vacants, vous devrez envisager les risques sur vos ressources financières, sur votre gestion des opérations, sur votre capital humain, etc.

2. IDENTIFIER VOS HAUTS POTENTIELS

Quels sont les employés.es qui rayonnent particulièrement dans votre organisation et qui ont un avenir prometteur à vos yeux ?

Ces employés.es ne doivent pas être uniquement performants ; ils doivent révéler un engagement certain, une curiosité constante et un désir affirmé de contribuer et d’évoluer.

3. ÉTABLIR UN PLAN DE RELÈVE

Comment exécuter ce plan de relève ?

Une fois que les deux premières étapes auront été complétées, il est temps d’identifier les compétences et les connaissances à transférer et de les décliner dans un plan d’action et un échéancier réaliste avec des moyens de transfert (formation, mentorat, coaching. etc.) afin de préparer la relève à temps.

Il n’est jamais trop tard pour commencer à bâtir un plan de relève. Bras gauche ou bras droit, la prévention s’impose, comme en santé et sécurité du travail !

Auteure

Articles récents