Le Respect

Valeur fondamentale incontestée, pourtant le monde souffre encore de beaucoup de manifestations de manque de respect. Comment se fait-il qu’encore aujourd’hui le respect fasse couler autant d’encre ? Et si vous-même manquiez de respect à vos employés, sans vous en rendre compte ?

Le respect au travail : 3 formes à l’étude.

Bien que nous pourrions nous étendre sur le sujet, nous souhaitons attirer votre attention sur 3 formes de respect auxquelles les employés s’attendent intrinsèquement et qui pourtant n’est pas toujours à l’agenda de l’employeur…

  1. Le respect d’être considéré

Nous vous en avons parlé au cours des deux dernières semaines, les employés souhaitent que nous reconnaissions leur travail dit normal, c’est-à-dire leur contribution à l’atteinte des objectifs. Ils souhaitent être respectés pour leurs compétences, leur savoir-faire et leur jugement. Souvent les sondages aux employés font ressortir que les employés aimeraient être considérés dans les décisions qui affectent leur travail. Demandez-vous : pourrais-je les consulter davantage les prochaines fois, par respect pour leur opinion et leurs savoirs ?

  1. Le respect de l’équilibre 

Ensuite les employés souhaitent que vous respectiez leur droit d’avoir une vie privée en dehors des heures normales de travail, en respectant l’horaire et la charge de travail sur lequel vous vous étiez entendus. Les employés n’aiment pas se sentir mal de quitter le travail après une bonne journée productive, sous prétexte que les autres restent plus tard. Pensez à ravaler votre commentaire s’il vous venait l’envie de demander « tu pars déjà ? » à un employé assidu qui part à 17 :02 ce jour-là…

  1. Le respect de savoir 

Enfin les employés détestent ne pas savoir où ils s’en vont. Le fait d’être tenus à l’écart des résultats de l’entreprise, de ses orientations stratégiques, de ses priorités et de ses actions à venir créé des incertitudes et des bris de confiance entre employeur et employé. Pour vous aider, voici une liste de verbes à employer pour renforcer votre communication organisationnelle : adresser, orienter, écouter, intégrer, négocier, débattre, consulter, considérer… la liste est longue et c’est tant mieux ! Parlez vous !

Et puis ? Faute avouée à demi pardonnée selon le dicton. Vous reconnaissez-vous dans ces exemples banals qui pourtant créent des malaises et du roulement de personnel aux organisations ?

Auteure

Julie Tardif

Directrice commerciale, Cofondatrice & Associée

Conférencière & Formatrice agréée

Consultante en ressources humaines

Articles récents