Loader

Déménagement et télétravail : quelles sont les limites ?

Déménagement et télétravail

Déménagement et télétravail : quelles sont les limites ?

DÉMÉNAGEMENT ET TÉLÉTRAVAIL
Un mardi soir, j’étais installée confortablement devant la télévision lorsque mon téléphone a sonné.

Mon ami Simon au bout du fil: Salut Mélanie, c’est Simon. Mon colocataire et moi avions une question RH et j’ai pensé à toi !

Moi : Super ! Quelle est la question ?

Simon: On se demandait ; si je déménage à plusieurs kilomètres de mon lieu de travail… Est-ce que mon employeur pourrait me demander de revenir au bureau ? Tsé, ça fait un an que nous sommes en télétravail !

La réponse est oui ! L’employeur est en droit d’exiger un retour au travail comme avant la pandémie. Voici pourquoi :

Décret et droit de gestion

C’est l’arrêt numéro 2020-105 du ministre de la Santé et des Services sociaux qui impose l’exécution des tâches en télétravail. Les exceptions sont «les employés dont la présence est essentielle à la poursuite des activités de l’entreprise, de l’organisme ou de l’administration publique ». [1] L’état d’urgence, décrets et arrêtés ont été mis en place pour lutter contre la Covid-19, et seront levés graduellement au fur et à mesure que le bilan s’améliore. L’employeur retrouvera donc ce droit dans les prochains mois et pourra l’exercer à nouveau concernant le télétravail.

Mais qu’est-ce que le droit de gestion ? Selon la définition qu’on retrouve sur le site de la CNESST : « c’est le droit de l’employeur de diriger ses travailleurs et de prendre des décisions pour assurer la rentabilité de son entreprise et la bonne marche de ses affaires»[2]. Le télétravail en fait partie.

Appliquer son droit de gestion, il y a un « mais » !

Depuis plus d’un an maintenant, les employés goûtent aux avantages du télétravail. Ses horaires flexibles leur permettent de savourer le temps libéré. Considérant le contexte de pénurie de main-d’œuvre, il serait imprudent de prendre une décision précipitée – du moins, sans analyser la situation sur le retour à 100% au bureau.

Est-ce que vos employés quitteront si vous ne mettez pas une politique de télétravail et d’horaire flexible ? Et est-ce qu’il sera attrayant pour un candidat de déposer sa candidature dans une entreprise où un poste qui peut très bien s’effectuer à distance demande d’être exécuté à l’adresse de l’entreprise ? Je vous invite à lire ou relire mon entrevue avec Yannick Baril, CPA pour vous laisser inspirer par les effets positifs d’un tel changement.

La littérature sur le sujet du télétravail est abondante. Or, si vous n’avez qu’un seul document à lire, celui-ci devrait être le Guide préparé par l’Ordre des CRHA, auquel nos co-fondatrices Julie Tardif, CRHA et Médina Cayer, MBA, Adm.A., C.M.C., CRHA, ACC ont contribué.

Finalement, si ce n’est pas déjà fait, contactez un expert en ressources humaines pour vous guider dans votre réflexion. Déterminer les périmètres tout en respectant l’ADN et former les gestionnaires sont les clés du succès pour attirer et retenir vos talents au sein de l’organisation.

Contactez-nous

Par Mélanie Gauthier, CRHA – Consultante en ressources humaines
Rédactrice du blogue RH – Espace Conseils Iceberg Management


[1] Ministère de la santé et des services sociaux (2020).  Décret 1051-2020 concernant le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire conformément à l’article 119 de la Loi sur la santé
[2] Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail : https://www.cnesst.gouv.qc.ca/fr/prevention-securite/milieu-travail-sain/droit-gestion