L’organisation apprenante : les 5 facilitateurs

Le 21e siècle est marqué par une révolution technologique sans précédent. Nous sommes dans l’ère du numérique et pas prêt d’en sortir. Chaque année, des nouvelles tendances se font ressentir et des professionnels plus connectés que jamais rendent les organisations de plus en plus agiles. Et la vôtre ?

Avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, un défi majeur pour les organisations est de maintenir l’engagement et la compétence des employés sous une marre de nouveautés. Ainsi, une pratique indispensable est la gestion et le développement des compétences. Effectivement, cette pratique des ressources humaines répond au besoin d’engagement des employés et cadre parfaitement avec le besoin d’être plus adaptable et concurrentiel.

Selon les chercheurs Rivard et Lauzier[1], il y aurait 5 facilitateurs à l’apprentissage organisationnel :

  1. l’acquisition et la transformation des connaissances
  2. la culture d’apprentissage
  3. la gestion stratégique des connaissances
  4. le soutien organisationnel
  5. le leadership axé sur l’apprentissage

Beaucoup d’organisations se limitent au numéro 1, et investissent dans des formations avec leur 1%. Mais pourquoi ne pas miser sur les 5 facilitateurs ? Est-ce par manque de temps ou de ressources ? Et si on commençait par changer votre attitude vis-à-vis l’apprentissage ? On gagnerait déjà les numéros 2 et 5 !

Tout d’abord, mobilisez vos employés à toujours continuer d’apprendre. Nous accentuons leur valeur et leur contribution à l’organisation. La formation est une responsabilité partagée entre l’employé et l’employeur. Partez de la prémisse que l’être humain aime se développer et apprendre. Ensuite, mettez-vous dans leurs souliers. Permettez-vous à vos employés d’essayer de nouvelles choses, et de faire des erreurs ? Si oui, vous vous rapprochez du numéro 4.

Vous connaissez déjà les avantages de gérer (et de protéger) les connaissances. Que pourriez-vous documenter pour remporter le numéro 3 ? Et si cette documentation pourrait passer par une vidéo, au lieu de documents longs à rédiger ?

SOURCE:

[1] RIVARD, Patrick et LAUZIER, Martin. Gestion de la formation et du développement des ressources humaines. 2e édition. PUQ. Août 2013.

Auteure

Noellie Dias

Consultante en développement organisationnel,

Spécialisée ressources humaines


Articles récents