La posture du consultant RH : la consultation versus le rôle-conseil

La posture du consultant offrant un service en ressources humaines, est capitale à comprendre si on souhaite optimiser nos échanges. En effet, en tant que consultant RH, nous offrons aux dirigeants d’entreprises ou aux gestionnaires moins aguerris, autant du rôle-conseil, que de la consultation sur une problématique connue. Pour nous, cela implique une compréhension approfondie des besoins clients, s’appuyant souvent sur la cartographie du processus RH, afin d’optimiser les pratiques internes.

Cet article développe cette importance de notre posture d’expert pour favoriser l’implantation de programmes/pratiques RH ou simplement pour réussir le rôle-conseil sur des pratiques RH déjà existantes.

Posture du client dans une démarche de consultation

Compréhension des besoins du client

Lorsque l’on s’adresse à des entrepreneurs moins familiers avec la gestion des ressources humaines, nous nous devons comme experts de nous assurer de bien comprendre ses besoins et de toujours s’allier à la cartographie de processus interne. Cela favorisera la reconnaissance des lacunes ainsi que les opportunités d’amélioration possible. Ainsi, votre consultante RH possède de l’information partielle que son client lui aura fournie au préalable, un historique même, ce qui lui donne une bonne compréhension de la problématique RH exposée. Par ailleurs, la consultante dans son rôle d’expert doit collecter l’information manquante, l’évaluer, avant d’émettre quelconques recommandations. Ses questions vont donc cibler les besoins et le client doit être dans une bonne posture mentale pour accueillir cette collecte de données, en plus de faire confiance au processus.

Si nous prenons pour exemple une entreprise dans les services juridiques, cela revient à prendre en charge un dossier, faire de la collecte de données, poser des questions pour cibler la stratégie et préparer une plaidoirie.

Dans cette situation, le rôle du client est d’apporter la vision interne de son contexte alors que la consultante apporte la vision externe, aide à prendre de la hauteur et à explorer la problématique de manière globale plutôt que très spécifique.

Collaboration efficace

En tant que professionnels RH, nous encourageons activement la participation de nos clients dans l’élaboration des solutions. Cette collaboration va au-delà de la simple collecte de données, elle implique une co-création. Allié à la cartographie RH interne du client, cela garantit une vision partagée et une compréhension commune des étapes à suivre, renforçant ainsi l’engagement et l’efficacité des solutions proposées.

Également, et pour les entrepreneurs moins familiers avec la gestion des ressources humaines, une première collaboration peut être intimidante ou même énergivore. Toutefois, il faut garder en tête que de s’impliquer activement favorisera l’optimisation de vos processus internes, permettant ainsi une meilleure adhésion aux recommandations émises par votre expert RH.

Démarche du conseiller RH dans du rôle-conseil

Expertise et analyse de la situation

En tant que professionnel RH avec expérience, on doit pouvoir mobiliser notre expertise pour cerner précisément les causes réelles des enjeux vécus chez le client. Cette analyse dépasse la simple identification des symptômes, elle demande que nous plongions sous l’eau, au cœur de l’enjeu à la source de la problématique. C’est là que vient l’importance du professionnel RH qui saura poser les questions les plus efficaces et favoriser des recommandations personnalisées et une prise de décision rapide.

Recommandations personnalisées

Le rôle-conseil survient de façon imprévue, ponctuelle et la plupart du temps, suivant une problématique connue. Ainsi, le professionnel RH chevronné, une fois la rapide analyse des causes réelles effectuée, doit offrir des recommandations personnalisées, taillées sur mesure en fonction du contexte du client. Dans ce cas-ci, on ne cherche pas à compléter de l’information partielle, ni à en faire une évaluation avant de faire des recommandations, comme on le ferait dans une démarche de consultation.
Il est requis d’utiliser son expertise sur un besoin ponctuel et d’accompagner le client dans sa réflexion. Ainsi, on offre des recommandations claires, adaptées et facilitant la prise de décision.

Conclusion

En conclusion, en tant que professionnel RH, il est important d’adapter son style au contexte du service requis, pour des dirigeants d’entreprise ou gestionnaires moins aguerris dans le domaine des ressources humaines.

Auteure

Articles récents