Un mot sur les auteures

Un mot sur les auteures

Julie et Médina 2017_

Julie Tardif, CRHA et Médina Cayer, MBA, Adm.A, CRHA sont des consultantes visionnaires qui ont récemment cofondé Iceberg Management, un cabinet de services-conseils en ressources humaines et en développement organisationnel. Lire plusAvec leur expertise, elles aident les dirigeants de PME et les membres de CA à relever leurs défis tant opérationnels que stratégiques, par l’intégration des meilleures pratiques de gestion et de gouvernance. La raison d’être d’Iceberg Management est de permettre à ses clients de gagner en efficacité organisationnelle, par l’investigation des causes réelles des problèmes et par la mise en place de solutions concrètes et adaptées au contexte particulier de chaque organisation.

Co-auteures
Co-auteures-LR

Caroline Laroche, Caroline Thomson, CRHA/CHRP et Noellie Dias, CRHA forment l’équipe permanente chez Iceberg Management. Lire plusFortes de leur expertise en ressources humaines et en développement organisationnel, elles contribuent fidèlement à la mission, à la vision et aux valeurs du cabinet, en accompagnant les clients dans leurs défis organisationnels et en participant activement à la mise-en-place de solutions pérennes. Co-auteures du blogue Espace Conseils, elles prennent plaisir à partager leurs conseils à la communauté afin d’améliorer un peu plus chaque jour le merveilleux monde du travail.

Iceberg Management | L’antidote pour une culture d’innovation : surpasser la peur de l’échec
17710
single,single-post,postid-17710,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_menu_slide_with_content,width_470,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
 

L’antidote pour une culture d’innovation : surpasser la peur de l’échec

Culture au travail & Rétention des employés

L’antidote pour une culture d’innovation : surpasser la peur de l’échec

Se différencier des compétiteurs est certainement un des défis qui gardent les dirigeants d’entreprise réveillés la nuit. L’innovation est une valeur qui s’inscrit souvent dans l’énoncé de mission, vision et valeurs puisqu’elle signifie avoir une longueur d’avance sur la compétition. Mais cette valeur est-elle réellement véhiculée au quotidien ?

Valoriser l’innovation nécessite également la valorisation de la créativité et, par le fait même, de l’essai-erreur. Dans les mots de Brené Brown, travailleuse sociale, conférencière et chercheure en sciences humaines et sociales : « Il n’y a pas d’innovation et de créativité sans échec. Point. ».[1] Êtes-vous donc réellement prêt à innover ou avez vous encore peur de l’échec ?

Si vous êtes prêts, la créativité et l’innovation en milieu de travail offrent leurs lots d’avantages :

  • L’absence de barrières invisibles, soit une manière rigide de faire les choses ;
  • Une panoplie de solutions à des problèmes récurrents pouvant économiser argent, temps et ressources ;
  • Un niveau d’engagement plus élevé des employés qui sont reconnus pour avoir proposé des solutions adoptées ;
  • Le développement des relations de travail, une augmentation du travail d’équipe et la rétention des talents.

Envie de plonger ? Voici comment :

Soutenez la créativité des membres de votre équipe en leur permettant de travailler sur des projets qui leur tiennent à cœur. Invitez-les à suggérer des projets et/ou à participer à des projets qui sortent de leur créneau quotidien. Par exemple, lorsque vous lancez une nouvelle gamme de produits ou services, pensez à demander à vos employés de tous départements confondus de participer au « branding », pas seulement à l’équipe marketing ou à votre firme externe. Ne découragez surtout pas les idées : elles sont toutes à considérer. N’oubliez pas non plus que la créativité, ça se réchauffe. Des idées saugrenues peuvent inspirer des idées innovantes et réalistes.

Si l’innovation est valorisée dans votre entreprise, les actions doivent nécessairement être plus significatives que votre énoncé d’entreprise à lui seul. Laissez la place à la créativité sans barrière, reconnaissez toute idée qui surgit, bannissez de vos pratiques la critique des « mauvaises idées » et donnez le temps aux idées qui mijotent de mûrir. L’idée qui vous permettra de vous démarquer de la compétition est peut-être dans l’inconscient de votre réceptionniste ! Gagez que vous dormirez sur vos deux oreilles par la suite !

Par Caroline Thomson, CRHA

[1] Brené Brown. (2010, juin). The power of vulnerability [Vidéo en ligne]. Repéré à : https://www.ted.com/talks/brene_brown_on_vulnerability?utm_campaign=tedspread&utm_medium=referral&utm_source=tedcomshare


À lire sur le même sujet


Par où commencer?
Prenez 5 minutes pour remplir notre mini diagnostic RH.