Un mot sur les auteures

Un mot sur les auteures

Julie et Médina 2017_

Julie Tardif, CRHA et Médina Cayer, MBA, Adm.A, CRHA sont des consultantes visionnaires qui ont récemment cofondé Iceberg Management, un cabinet de services-conseils en ressources humaines et en développement organisationnel. Lire plusAvec leur expertise, elles aident les dirigeants de PME et les membres de CA à relever leurs défis tant opérationnels que stratégiques, par l’intégration des meilleures pratiques de gestion et de gouvernance. La raison d’être d’Iceberg Management est de permettre à ses clients de gagner en efficacité organisationnelle, par l’investigation des causes réelles des problèmes et par la mise en place de solutions concrètes et adaptées au contexte particulier de chaque organisation.

Co-auteures
Co-auteures-LR

Caroline Laroche, Caroline Thomson, CRHA/CHRP et Noellie Dias, CRHA forment l’équipe permanente chez Iceberg Management. Lire plusFortes de leur expertise en ressources humaines et en développement organisationnel, elles contribuent fidèlement à la mission, à la vision et aux valeurs du cabinet, en accompagnant les clients dans leurs défis organisationnels et en participant activement à la mise-en-place de solutions pérennes. Co-auteures du blogue Espace Conseils, elles prennent plaisir à partager leurs conseils à la communauté afin d’améliorer un peu plus chaque jour le merveilleux monde du travail.

Iceberg Management | Le syndrome de l’imposteur : un danger pour les entreprises
17665
single,single-post,postid-17665,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_menu_slide_with_content,width_470,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
 

Le syndrome de l’imposteur : un danger pour les entreprises

Coaching & Formation des employés

Le syndrome de l’imposteur : un danger pour les entreprises

Connaissez-vous le syndrome de l’imposteur ? Il s’agit de ce fameux sentiment d’imposture qui nous amène à nier la légitimité de notre mérite. Il se manifeste sous forme de cercle vicieux au quotidien, provoquant de l’évitement par la peur de l’échec, ou du perfectionnisme pour garantir sa position. Cette situation peut avoir de fâcheuses incidences sur les entreprises et sur la crédibilité des gestionnaires.

Les entreprises tentent parfois de fidéliser leurs employés performants en leur témoignant leur confiance, par exemple par l’octroi d’une promotion à l’interne, sans nécessairement vérifier les habiletés de gestion et sans offrir la formation nécessaire. L’employé promu peut même douter de la légitimité de cette décision et avoir l’impression d’être un imposteur.  Et souvent celui qui en souffre n’en parle pas. Il ressent un malaise qu’il n’arrive pas à nommer, qu’il tente de résorber par une série de comportements. Il cultive consciemment, ou inconsciemment, la peur de se faire « démasquer » par les employés et les supérieurs.

Le syndrome de l’imposteur affecte principalement l’estime de soi au niveau relationnel et identitaire, de même qu’il affecte la confiance en soi au niveau des compétences et des capacités. Les risques pour l’organisation sont :

  • Le gestionnaire n’utilise pas pleinement son potentiel
  • Le gestionnaire freine volontairement sa motivation et son investissement
  • Le gestionnaire en fait trop pour ne pas se faire démasquer et s’épuise
  • Le gestionnaire n’évolue pas dans ses compétences
  • Le gestionnaire est concentré sur lui-même plutôt que sur ses fonctions
  • Le gestionnaire prend des décisions hâtives sous la peur

 

Comment éviter que vos gestionnaires soient aux prises avec un syndrome de l’imposteur ?

Faites évaluer le potentiel de vos employés de la relève par un coach certifié : évaluer leurs habiletés de gestion et aidez-les à développer davantage leurs compétences clés. Le coach a un regard externe et neutre par rapport à la situation et devient un éclaireur. Il peut également être un enseignant au niveau du développement des habiletés ou encore un parrain au niveau de l’identité, de la crédibilité, de l’assurance et de la confiance en soi.

Le syndrome de l’imposteur est beaucoup plus répandu dans les entreprises que vous le croyez.  Il faut en prendre conscience et apprendre à le reconnaître. Avec un regard aiguisé et les bonnes étapes à suivre, vous pouvez facilement prévenir des situations malaisantes pour le gestionnaire et les employés. Gageons que toute l’équipe vous  en sera reconnaissante. 😉

Par Médina Cayer, MBA, Adm. A., CRHA


À lire sur le même sujet


Par où commencer?
Prenez 5 minutes pour remplir notre mini diagnostic RH.